Comment fonctionne l’investissement en EHPAD ?

Vous souhaitez investir dans l’immobilier ? Il s’agit d’une solution pertinente pour générer des revenus complémentaires et disposer d’avantages fiscaux. Mais encore faut-il savoir dans quel secteur immobilier investir. Parmi les intéressants, vous pouvez faire un investissement dans une résidence de services comme l’EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes). Focus sur les caractéristiques de cet investissement immobilier.

Qu’est-ce que l’investissement en EHPAD ?

L’EHPAD est une résidence de services agréés qui permet d’accueillir des personnes âgées nécessitant des soins médicaux ou une assistance pour réaliser les tâches du quotidien. Investir dans un EHPAD signifie acheter une chambre auprès de l’établissement pour ensuite louer à un gestionnaire. Cette location requiert la signature d’un contrat de bail commercial à long terme (10 ans) entre investisseur et gestionnaire. Le loyer n’est donc pas à la charge de l’occupant (personne âgée) mais d’une société. L’investissement peut se faire de différentes manières : LMP (Loueur en Meublé Professionnel), LMNP (Loueur en Meublé Non Professionnel) et décret Censi Bouvard. Chacun de ses statuts permet de profiter d’avantages fiscaux, en l’occurrence une réduction de l’impôt. C’est donc un produit de rente à fort potentiel.

Comment investir en EHPAD ?

Avant tout, il faut savoir qu’un EHPAD ne peut être ouvert que par le respect d’une convention tripartite entre l’ARS, le Conseil Général de la région et le gestionnaire. Cette convention assure la régularité sur le marché et sécurise le placement des investisseurs particuliers.
Si vous souhaitez investir en EHPAD, il faut effectuer l’achat d’une chambre auprès d’un gestionnaire qui soit conventionné et agrée. D’ailleurs pour éviter les mauvaises surprises, il est recommandé de s’adresser à un gestionnaire reconnu France dans le domaine de l’hébergement de services. En tant que rendement, assurez-vous que le contrat de bail commercial stipule que les charges locatives usuelles (entretien et assurance) sont de la responsabilité des exploitants du logement. En général, pour ce type d’investissement, la méthode classique est de recourir à un prêt bancaire. Il faut savoir que l’achat d’une chambre coute entre 150 000 et 250 000 euros.

Pourquoi investir dans l’EHPAD ?

L’avantage principal de cet investissement est surtout financier. Cette location vous permet de disposer d’une ressource de revenu, et ce, même si la chambre n’est pas occupée. Il s’agit d’un investissement pertinent avec un marché et un rendement fiable. Étant donné que le nombre de personnes âgées s’accroit d’année en année, ce secteur possède donc un marché à fort potentiel.
Un particulier a la possibilité d’investir en EHPAD via deux statuts, à savoir LMNP ou Censi Bouvard. Dans les deux cas, vous disposez d’avantages fiscaux intéressants. Si vous investissez comme LMNP, les loyers perçus sont défiscalisés, car elles sont considérées comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Sinon, avec le décret Censi Bouvard, vous disposez d’une réduction d’impôt de 11 % du montant investi, avec une limitation à 300 000 euros. À cela s’ajoute un remboursement de la TVA à 20 % de l’investissement. Notez que le Censi Bouvard n’est accessible que sur les résidences neuves.

Quelles sont les limites ?

L’investissement en EHPAD est fructueux, mais il n’est pas inconvénient. Pour devenir investisseur, il faut suivre de normes strictes comme une dotation de la part de l’État. En outre, la convention tripartie n’est pas sans risque, car elle peut être sujette à des changements de réglementation. Si l’EHPAD ne répond pas aux nouvelles normes, l’État peut refuser le renouvèlement de l’agrément.